Toute l'actu des ESAT Mutualistes

L’ART pour le dire ou l’art pour tous

L’atelier de création « L’ART pour le dire », favorise l’épanouissement des ouvriers des ESAT Mutualistes, en leur permettant de s’exprimer et de partager leurs sentiments et émotions avec les autres, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Montrer, faire connaître et promouvoir leurs œuvres permet la reconnaissance et l’émergence de véritables artistes. Description :

Un égal accès à l’art

Plus de 20 ans, que ce service de la Mutualité Française Bourguignonne, situé dans l’ESAT Le Mirande à Quétigny, permet chaque année à une quarantaine d’ouvriers de l’ESAT de participer à des ateliers de création. Encadrés par deux éducatrices, ils peuvent s’essayer sur des thèmes libres ou imposés à l’aide de toute la palette des médiums des arts plastiques. L’enjeu, c’est la reconnaissance d’artiste à part entière, la reconnaissance et l’émergence de talents cachés.

Une vision panoramique du handicap

Ce n’est pas une activité en trompe-l’œil, mais une mission composée d’un diptyque : les ateliers hebdomadaires sont en lien direct avec le projet individuel de chaque personne. Chacun peut y travailler sa concentration, sa relation à l’autre, apprendre à gérer ses émotions ou son stress, travailler sa confiance ou l’estime de soi. C’est un outil mis à disposition des ouvriers de l’ESAT en fonction de leurs besoins, idées, envies et inspirations personnelles, qui sont développées et travaillées en commun. Le pendant, c’est l’aspect commercial : pour aller au bout du processus, et pour que ce travail soit vu, reconnu et valorisé, il est exposé pour qu’idéalement, il soit vendu.

Marie Dimanche, éducatrice et art-thérapeute : « Il y a une finalité, ce n’est pas un passe-temps : à la fin de la séance, nous faisons le point de ce que cela a apporté à chacun ; on n’est pas dans l’art pour l’art, cela recouvre un vrai sens, un but, avec un débouché : l’accrochage chez un client ou rejoindre l’Artothèque. »

L’Artothèque : un vivier pictural

Un catalogue de 1 300 œuvres inventoriées, tracées et stockées, en dimensions : 60 x 80 cm (format portrait) ou 80 x 60 cm (format paysage), sont disponibles à la vente : pour rappel, la loi sur la défiscalisation permet aux professions libérales et aux entreprises de se constituer un patrimoine artistique tout en réduisant leurs impôts. Autre possibilité, la location : les éducatrices proposent des contrats annuels, permettant d’exposer, de prolonger ou d’échanger des œuvres choisies, qui pourront être visibles en Bourgogne-Franche-Comté, comme dans toute la France, dans un Ehpad, dans votre entreprise ou chez votre médecin !

Rachel Herbert, directrice de l’ESAT Le Mirande :

« L’inclusion fait de plus en plus sens : on organise des temps d’expositions dans les entreprises et les administrations, l’objectif étant de faire connaître notre activité au plus grand nombre ; l’art se positionne comme un déterminant de santé, nous souhaitons montrer qu’il est un vecteur de bien-être, de valorisation et de reconnaissance ».

Une journée particulière

Chaque année est marquée par un temps fort, piloté par le service de « L’ART pour le dire » et qui rassemble l’ensemble des acteurs, qui prend la forme d’une exposition collaborative à destination des établissements sociaux et médico-sociaux. Cette année, le projet prend une dimension événementielle : 39 établissements de Côte-d’Or ont répondu à l’appel de « L’ART pour le dire se met sur son 31 », sur le thème : le beau et l’élégance.

Le 6 juillet 2022, 80 personnes en situation de handicap vont défiler sur un son et lumière devant un public de 500 personnes à la salle Mendès France de Quétigny, afin de présenter leurs créations textiles. Une captation vidéo professionnelle assurera la diffusion à ceux qui n’ont pas eu accès à l’événement, et auprès de futurs clients curieux de connaître l’activité de l’atelier.

Lydie Thévenin, Directrice Régionale Handicap : 

« L’ART pour le dire, c’est un médiateur culturel, un vecteur de lien social ; la créativité comme support éducatif pédagogique, a une visée inclusive et de valorisation. Sa mission est d’encourager le processus de création, tout en permettant de créer du lien social ».



Particuliers, pour acquérir une œuvre, entreprises ou administrations, pour donner du sens au cadre de vie de vos collaborateurs, organiser une exposition dans vos locaux, acheter ou louer des œuvres, contactez :
L’ART pour le dire – Esat Le Mirande – 1 rue des Peupliers – 21 800 Quetigny – www.artpourledire.fr
Contact : Marie Dimanche – 03 80 46 89 46 – 06 70 25 37 68 – art-pour-le-dire@mfbssam.fr.

Partager cette page
Vous souhaitez en savoir plus?
À lire également